Quelle est l’alimentation et le régime alimentaire pour un berger allemand

Le chien fait partie de la branche des carnivores ; il est donc tout naturellement attiré par un régime carné. Mais cela ne suffit pas, il doit absolument manger des légumes à chaque repas.

Alimentation et hygiène (une vie saine et naturelle)

La longévité, la bonne santé, le tonus de votre berger dépendront, en grande partie, de la qualité et de la variété de son alimentation.

La diététique animale est assez complexe et chaque sujet ne présente pas les mêmes exigences ni les mêmes réactions.

Voici les conseils de base qu’il faut connaître et les moyens de procéder pour que tout se déroule pour le mieux :

  • sachez que le chien n’a pas les mêmes besoins en nourriture au repos ou au travail. En effet, un surcroît d’activité entraîne une plus grande perte de calories.
  • elle doit être alors compensée par une alimentation plus riche
  • d’autre part de la qualité de l’alimentation dépend bien souvent la santé du chien
  • si l’on ne suit pas un régime très sain et adapté, les risques de carie dentaire, hépatites, eczéma, maladies intestinales, rachitisme et obésité seront très grands

On divise les matières nutritives en 3 grandes catégories :

  • glucides
  • protides
  • lipides

Les glucides

Ce sont les sucres (hydrates de carbone), au grand pouvoir calorifique, que l’on trouve essentiellement dans les fruits mais aussi les friandises.

D’un faible pouvoir énergétique, ils sont souvent transformer en graisse et sachez ne pas en abuser.

Les protides ou protéines

Elles sont très énergétiques. On les rencontre principalement dans les viandes, mais aussi le lait et le fromage.

Le fromage, riche en protéines

Le fromage, riche en protéines

Les lipides

Les lipides, ou graisses, sont très calorifiques et tout aussi énergétiques.

Evitez d’en abuser sans les supprimer pour autant. Ils sont difficiles à digérer et rarement complètement transformés par l’organisme.

Ajoutez à ces 3 catégories les sels minéraux et les vitamines que l’on rencontre en plus petite quantité mais qui demeurent indispensables.

Un régime sur mesure

L’alimentation d’un berger allemand dépend essentiellement :

  • de son âge
  • de son poids
  • mais surtout de son activité

On considère qu’il faut chez ce chien au moins 27 calories par kilogramme de poids de corps, pour entretenir la vie (métabolisme basal).

C’est très nettement insuffisant, mais permet de se fixer une base de référence.

Le berger allemand au repos ou âgé, font l’activité est très faible, recevra environ 2 000 calories par jour.

Celui qui fait un travail occasionnel en aura entre 2 950 et 3 000 et le gardien de troupeau ou le chien de police en activité, 7 800 à 7 850.

La différence est énorme et tout est fonction de l’intensité d’activité du chien.

Il est bien difficile de tout peser pour connaître exactement le nombre de calories délivrées, vous aurez intérêt à posséder une table des valeurs caloriques pour disposer d’une indication concrète.

En pratique, sachez que l’organisme vivant est essentiellement constitué d’eau (environ 70 % chez le berger allemand).

Il est donc très important de donner une nourriture fraîche, abondante, les aliments secs (croquettes, biscuits) ne devant servir que de complément ou d’appoint.

Le berger allemand est un chien d’influx et d’activité. Servez-lui la viande crue.

De la viande crue

De la viande crue

Le bourguignon et toute viande rouge moyennement grasse est préférable, mais son prix de revient peut faire hésiter.

On peut donc intercaler du poisson, très riche en minéraux indispensables. Vous prendrez soin de retirer les arêtes les plus acérées.

Les abats ne seront pas trop fréquents car leur valeur nutritive est moindre. La viande de porc, plus indigeste, est assez contre-indiquée et souvent boudée.

Les boîtes de pâtées toutes prêtes ne sont pas à rejeter systématiquement ni à employer comme la panacée universelle.

Le chien a grand besoin de matière fraîche, comme vous, qui ne consommez pas des conserves en permanence.

L’avantage de ces pâtées, c’est qu’elles sont en général préparées avec une rigueur extrême. Elles contiennent des aliments sains, bien équilibrés et très complets avec tous les oligo-éléments et les vitamines indispensables.

Mais leur texture ne permet pas au chien de faire vraiment fonctionner sa dentition et ses mâchoires. Ces boîtes (qui ne sont pas très bon marché) doivent servir d’appoint et de complément, pour varier les menus.

Les repas doivent toujours comporter des légumes. Plus omnivore que le chat, il accepte très bien le riz et divers légumes mélangés dans un faible pourcentage.

Vous pouvez aussi arroser le tout avec un bouillon de légumes ou parfois du lait.

N’oubliez pas la valeur des œufs. Ils agissent essentiellement sur la beauté du poil et, une petite cuillerée d’huile avalée crue, de temps en temps, redonne sa brillance à la robe.

Ne donnez jamais la nourriture trop chaude car le chien se brûle et risque d’y perdre du flair.

Enfin, adaptez toujours les menus aux goûts particuliers du chien, chaque individu possède ses préférences. Il faut qu’il prenne un véritable plaisir à manger sans toutefois avaler trop gloutonnement.

13 commentaires

  1. laurain 20/06/2017
  2. Serge Perron 23/12/2016
  3. ouchen 30/11/2016
  4. christiane Firla 13/06/2016
    • Mélissa 14/12/2016
  5. Govaerts Arnaud 13/04/2016
    • Gehin 17/05/2016
  6. PASEUTH 20/12/2015
  7. slim 08/11/2015
  8. Ghis 30/10/2015
  9. gémila 27/10/2015
  10. thierry 22/09/2015

Ajouter un commentaire