Comment contribuer à l’amélioration de la race du berger allemand

Un berger allemand normalement constitué doit pouvoir reproduire. C’est un besoin biologique et la maternité ou le fait de faire des saillies lui donne une plus grande plénitude psychique et lui permet de s’épanouir complètement.

Il serait cependant dommage, sous prétexte de satisfaire à des instincts naturels, de laisser produire des naissances dans n’importe quelle conditions.

Passe encore qu’un mâle s’en aille honorer les jolies bâtardes, mais une femelle doit mettre au monde des portées dont on pourra garantir la qualité.

Les mariages d’intérêts

L’union de 2 chiens parfaitement constitués, primés et eux-mêmes issus d’une grande lignée devrait en principe donner des petits de toute beauté, aptes à continuer la généalogie des champions.

Voilà la théorie ! En pratique, c’est un peu plus délicat car certains caractères récessifs peuvent apparaître après quelques générations et entraîner l’apparition d’individus moins beaux ou présentant des défauts.

C’est pourquoi on doit avant tout penser au mariage d’intérêt lorsqu’on fait reproduire son chien.

Ainsi, un mâle très puissant, fort, lourdement charpenté sera uni à une femelle plus svelte, gracieuse.

On mélangera les caractères et tentera de produire l’individu parfait ni trop grand ni trop petit.

En ce qui concerne les teintes, un foncé et un clair ensemble amoindriront certaines dominantes.

Enfin, sachez protéger votre chienne contre une cour indigne de son « standing ».

En effet, et bien que cela paraisse difficile à croire sur un plan purement scientifique, certains affirment avec véhémence qu’un croisement avec un bâtard au cours de la première portée peut entraîner l’apparition d’individus bâtards dans les portées suivantes.

Un berger allemand femelle

Un berger allemand femelle

Les présentations, les fiançailles, l’union

De manière générale, on ne peut faire reproduire un chien n’importe quel moment.

Si le mâle est toujours capable de féconder une femelle, car sa production de spermatozoïdes est permanente, la femelle, en revanche, n’est pas réceptive toute l’année.

Sa période de fécondité coïncide avec son cycle hormonal, nommé couramment les chaleurs.

Ces chaleurs se produisent en moyenne 2 fois par an, mais il arrive que des chiennes à la vie très sédentaire soient fertiles tous les 4 ou 5 mois.

A ce moment, l’animal est particulièrement excité, plus irritable. Elle boit plus qu’à l’ordinaire mais boude les aliments solides.

Enfin, ses organes génitaux sécrètent un liquide légèrement sanguinolent à l’odeur très particulière qui met le mâle en éveil sexuel.

Les périodes de chaleurs se prolongent plus ou moins selon les individus. Elles s’arrêtent très vite lorsque la chienne a été fécondée.

En général, la femelle tolère la présence du mâle une dizaine de jours après le début des symptômes de chaleurs.

C’est aussi la période où elle est en meilleure condition pour être fécondée. C’est également le moment où l’on réunit le couple.

Ne croyez pas que tout va fonctionner mathématiquement. Les chiens ont aussi leur mot à dire dans l’histoire et il arrive qu’il n’y ait pas d’attirance ou même antagonisme.

C’est pourquoi vous devrez organiser une ou plusieurs rencontres préalables qui seront un peu comme des fiançailles.

Les 2 chiens feront connaissance, joueront ensemble, deviendront des amis.

Pour obtenir l’accouplement, on remet en présence les 2 bergers allemands à la période idéale que nous avons définie précédemment et on surveille de loin leur comportement.

Si la femelle n’accepte pas le mâle, lui montre les dents, recommencez le lendemain et surtout n’insistez jamais pour ne pas rebuter l’étalon qui, se sentant repoussé par sa compagne, pourrait voir son désir diminuer et ignorer la coquette.

L’accouplement doit avoir lieu tranquillement dans le plus d’intimité possible. Ne cherchez pas à séparer le couple s’il se prolonge, car la morphologie de la femelle est telle qu’elle retient le pénis du mâle en elle tant que se prolonge l’érection.

En cherchant à intervenir, vous pourriez entraîner une déchirure du vagin.

La fécondation doit être suivie d’un arrêt rapide des chaleurs. Si elles se prolongeaient plus de 48 heures après l’accouplement, il faudrait tenter une seconde saillie.

D’une manière générale, pour éviter toute union non désirée, il est bon de faire absorber un contraceptif à la chienne de manière à supprimer l’ovulation ou à éviter les chaleurs.

Un berger allemand mâle

Un berger allemand mâle

Ajouter un commentaire